Léon Pierre Félix - Le monastère d'Espagnac Sainte-Eulalie © Ars Pictura

Léon Pierre FÉLIX

(Périgueux 1869 – 1940)

Le monastère d’Espagnac Sainte-Eulalie dans le Lot

Huile sur toile

H. 65,5 cm ; L. 54 cm

Signée en bas à gauche


Provenance : Collection privée, Paris

 

Situé sur les bords du Célé dans le Lot, le magnifique monastère d’Espagnac Sainte-Eulalie est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1925. Cet ensemble de bâtiments tient ses bases au XIIe siècle par la fondation d’un oratoire par Bertrand de Griffeuille, moine qui édifiera plusieurs prieurés et monastères. Dès le XIIIe siècle, c’est une communauté de femmes qui s’installe à Espagnac et qui bâtie l’église du monastère. La nef actuelle est de cette époque et renferme les tombeaux de plusieurs seigneurs et protecteurs du monastère. Le chevet visible de l’église date lui du XIVe siècle, mais se trouvait plus long de quatre travées (il en comporte une seule aujourd’hui), détruites durant les guerres de religion et après la Révolution. Les religieuses logeaient dans des bâtiments annexes au cloître dont il ne reste qu’un côté, et les visiteurs avaient eux leurs logements dans des bâtiments légèrement excentrés que l’on voit en première ligne de la composition.

 

Léon Félix prend ici son point de vue du sud-est, de l’autre rive du Célé avec un cadrage très serré rappelant sensiblement les travaux du célèbre peintre régional, Henri Martin, habitué des peupliers prenant pratiquement le premier rôle.


DISPONIBLE


Nous contacter pour cette œuvre
Voir la biographie de l’Artiste

D’AUTRES ŒuvreS DE L’artiste